Prothèse Oculaire

Pascal Oustalet

Oculariste

01 45 26 34 69

50 rue Lamartine

75009 Paris

Technologie

La fabrication d'une prothèse oculaire relève de l'artisanat.

Le matériel et les matériaux nécessaires à la fabrication d'une prothèse oculaire sont basiques , pas besoin de matériel et de machines  ultra modernes , d'ordinateurs d'imprimantes 3D de scanners 3D.


Cela pour vous dire qu'aujourd'hui une grosse structure riche avec des moyens financiers ne fera pas de plus belles prothèses qu'un petit artisan installé à son compte n'importe où dans le monde  car l'investissement de départ reste abordable et les matériaux facilement disponibles.


Des résines ,du plâtre ,un four,des moules , une presse, un tour à polir , des pinceaux de la peinture, un moteur suspendu et vous "humain "pouvez faire les plus belles prothèses du monde .


Pour l'instant les imprimantes 3D ne sont même pas capables de fabriquer ( en plus lentement et chèrement )  un conformateur correct .

Les coréens ont fabriqué des prothèses oculaires avec une imprimante 3D, elles sont horribles , ils prétendent pouvoir les envoyer aux personnes qui en ont besoin sans même les voir. C'est absurde !

Même avec des photos le résultat sera mauvais, il faut une empreinte de la cavité

oculaire, une analyse très précise des couleurs de l'iris et de la sclérotique.


Il faudrait  au moins des scanners 3D qui prennent une empreinte de la cavité et pour cela la présence du patient , de la colorimètrie précise pour l'ris la sclère et la vasculaisation.

Je ne dis pas que cela n'arrivera pas mais pour l'instant, l'artisan travaille toujours mieux que la machine.


Les révolutions qui ont eu lieu dans le domaine sont : Le passage du verre à la résine puis l'apparition de la photo numérique comme aide à la fabrication .

Au niveau purement esthétique les prothèses

en verre des années 1940 n'ont pas grand chose à envier aux prothèses récentes.

Les prothèses en résine ne cassent plus aussi facilement et ont une durée de vie plus longue.

Quand le résultat esthétique est quasiment parfait dans certains cas , comment faire mieux?

Au niveau fonctionnel il existe des prothèses oculaires qui sont plutôt des machines externes reliées au nerf optique qui peuvent redonner un semblant de vue par un petit nombre de pixels dans certains cas bien spécifiques de cécité, mais n'ont rien d'esthétique.


Le progrès serait de coupler esthétique et fonctionnel, ce que nous ne savons pas faire pour le moment.

Il faudrait des composants électroniques qui résistent à la fabrication de la prothèse esthétique , donc à l'eau, la pression et la température, le tout suffisamment miniaturisé et alimenté électriquement pour rentrer dans l'épaisseur parfois fine d'une prothèse oculaire.

Il faudrait des photos récepteurs intégrés capables de faire varier le diamètre de la pupille en fonction de la lumière.

Des cristaux liquides pour les couleurs .

Le tout relié au nerf optique et aux muscles oculomoteurs.

Beaucoup d'évolutions en perspective...