Prothèse Oculaire

Pascal Oustalet

Oculariste

01 45 26 34 69

50 rue Lamartine

75009 Paris

Choix du labo oculariste

Le but de cette page n'est pas de vous dire que je suis le meilleur ,  travaillant seul et uniquement sur Paris je ne souhaite pas faire plus de 150 prothèses par an  alors qu'il y en a des milliers à faire en France.

Le but n'est pas non plus de juger ou critiquer le travail des autres ocularistes employés dans de grosses structures mais plutôt de m'interroger sur le bien fondé de ce type d'entreprise et de l'intérêt qu'elles représentent pour les patients et sur la politique du toujours plus d'argent de leurs employeurs .

Ayant été moi même employé pendant 11 ans , Je vous conseille là comme si j'avais à conseiller quelqu'un de ma famille.


Pour vous rassurer , de façon générale les prothèses oculaires sont bien faites en France et cela depuis longtemps , les ocularistes Français étaient pionniers en la matière.

Si le nombre d'oculariste est trop important plus personne ne pourra vivre de cette profession car le nombre de patient est, tant mieux , très limité .

La profession est donc amenée  à se réduire du fait du progrès des soins et il faut s'en féliciter.

Le métier reste artisanal , les imprimantes 3D n'ont pas encore pris notre place et font un travail plus que médiocre.

Il n' y a pas besoin de matériel coûteux sophistiqué pour faire une prothèse oculaire , tout se fait manuellement , les laboratoires avec des moyens financiers ne travaillent  pas mieux que les artisans , au contraire:

Ils  disposent de moins de temps, moins de flexibilité, moins de rapidité.

Ils sont obligés de relancer les patients et de renouveler les prothèses et les polissages pour faire rentrer de l'argent.

Ils ont besoin de rentabilité et de productivité pour payer tous les salaires, loyers et intervenants extérieurs.

Les objectifs en nombre de prothèses et chiffre d'affaire ainsi que les résultats sont affichés et les ocularistes employés sont en compétition au sein de la même entreprise ce qui peut créer une mauvaise ambiance.

Quand on a 10,20 ou 30 employés le budget "salaires" est colossal.

Les gros labos  sont donc optimisés pour faire de la quantité alors que les petits labos  sont optimisés pour faire de la qualité.

Ce qui compte pour vous c'est l'oculariste qui va faire votre prothèse, avec du temps ils sont tous capables de faire du bon travail.

Préférez  un oculariste qui met son nom et sa réputation en question auprès des patients et des médecins et non sous couvert du nom d'une structure impersonnelle.

Une prothèse "machin" ça ne veut rien dire , une prothèse fabriquée par Mr "X" cela veut dire quelquechose , cette personne sera beaucoup plus motivée et  concernée pour obtenir un bon résultat .

Au sein des gros labos il y a des gens qui travaillent très bien, mais vous travaillez toujours mieux pour vous qu'en étant employé.

Tous les ocularistes indépendants ont commencé par apprendre le métier dans un gros labo.

Ils forment donc  leurs futurs concurrents et ils commencent à être nombreux .

La donne est en train de changer gràce à internet et il ne suffit plus d'avoir un gros et ancien  fichier client pour survivre.

Plus il y a d'employés, plus le travail est segmenté pour améliorer la productivité , il y a celui qui prend les mesures et qui pose , celui qui fabrique, celui qui fait les couleurs, ceux qui vont en Province, il y a le secrétariat pour l'administratif , répondre au téléphone et filtrer les appels.

Le petit oculariste indépendant vous répondra lui même directement et répondra à vos mails et sms , il sera au courant de votre dossier administratif.

Segmenter peut être positif quand  on exploite les meilleures compétences de chacun dans son domaine mais à mon avis , pour vous , il est beaucoup mieux qu'une personne qui sache tout faire s'occupe de A à Z de votre appareillage et de son suivi .

Mieux vaut  10 ocularistes indépendants répartis en France qu'un labo de 10 ocularistes employés  qui ratissent le pays et ramènent au labo de fabrication les prothèses à faire pour les semaines à venir.

Ne pas mâitriser toute la chaine de fabrication empêchait à l'époque aux employés de s'installer à leur compte.

C'est normalement moins le cas car toute personne posant une prothèse est sensée être diplomée ou agréée et pourra s'installer à son compte après 3 ans d'expérience.

L'ancienneté du laboratoire  ne veut rien dire non plus .

Les ocularistes revendant leur fichier clients  à des "confrères" ou concurrents quand ils partent à la retraite, il peut y avoir des structures ou des noms anciens sans plus aucun oculariste d'origine

 

Une carrière d'oculariste dure 40/45ans , 50 ans pour ceux qui ne veulent pas décrocher.

Un jeune oculariste peut faire du très bon travail , la valeur n'attend pas le nombre des années , quand on est doué manuellement c'est en général depuis le plus jeune âge.

Et un jeune aura à coeur de se faire une bonne réputation.

Des services ophtalmo entiers envoient les patients chez un seul  oculariste , on se demande pourquoi ? Je comprends qu'un ophtalmo ai des affinités avec un oculariste mais tout un service? Tous les autres seraient  mauvais ?


Le patient a le libre choix du fournisseur partout en France et normalement une liste d'oculariste mise à jour doit être fournie aux patients.

Sans parler des ocularistes carrément installés à la source , dans les hopitaux , il n'y pas concurrence plus déloyale pour un autre oculariste installé en ville , l'argument est que c'est plus pratique pour les patients mais c'est en fait l'oculariste qui va reverser le plus d'argent à l'hopital qui va être choisi.

Choisissez donc un oculariste indépendant qui travaille dans son propre labo et si vous n'êtes pas satisfait du travail changez-en pour la prochaine prothèse, cela vaut pour moi.